Skip to main content

À partir de mousse végétale, la startup PowerOfMoss conçoit du mobilier pour l’intérieur comme pour l’extérieur.

Pierre qui roule n’amasse pas mousse, dit le dicton. Pourtant, ce sont bien nos habitations qui pourraient s’en doter. C’est en tous cas l’intuition de la startup PowerOfMoss. Basée à Ronchin (59), son nom signifie « le pouvoir de la mousse végétale » en français et depuis 2019, elle conçoit du mobilier éco-friendly à partir de l’étonnant végétal. 

Dès le début du confinement, de nombreux citadins ont constaté l’absence de végétation dans leur environnement. Pour y remédier, Joss Le Blan et Arthur Lejeune, co-fondateurs de PowerOfMoss, se sont interrogés. « Leur objectif c’était d’améliorer la qualité de l‘air à l’intérieur, notamment dans les espaces de travail », explique Eliot Chombart, responsable marketing. « Aujourd’hui, les bureaux sont pollués et énergivores. On aimerait que ça change. » 

 


Le Totem de PowerOfMoss. Composé d’un cadre en bois, il est équipé d’un système d’irrigation et de lumières. Crédit photo : Yenge Odjinkem

La mousse végétale, une plante hyper-résistante

D’abord, il faut savoir que la mousse végétale pousse depuis des millénaires. En effet, pour perdurer, le végétal s’est adapté aux changements climatiques et à différents environnements. C’est pourquoi aujourd’hui, elle est hyper-résistante. « Quand il pleut, elle absorbe jusque 12 fois son poids en eau », indique E. Chombart. « Et en période de sécheresse, elle se met en situation d’hibernation végétale, en dormance. » Cette  faculté permet d’une part au végétal de résister aux intempéries pendant sa période de dormance. D’autre part, il renouvelle l’air lorsqu’il est actif grâce à  ses propriétés dépolluantes. « La mousse végétale n’a pas de racines. Donc avec l’eau, son seul moyen de puiser des nutriments, c’est d’absorber les polluant dans l’air » explique le responsable marketing. En conséquence, le végétal possède un fort taux de dépollution, c’est à dire qu’il absorbe autant de CO2 et de gaz à effets de serre que plusieurs arbres !

Du mobilier interactif…

En outre, c’st sur ce procédé que repose le mobilier fabriqué par PowerOfMoss. Avec l’aide d’un ingénieur et d’un chercheur en bryologie – l’étude des mousses – ils ont conçu successivement trois produits : la toiture, le cadre et le totem. D’abord, la toiture végétale, ne nécessite aucun entretien puisqu’elle ne dispose ni de racines, ni de terre sur laquelle d’autres plantes pourraient se fixer. Ensuite pour le cadre, la mousse se retrouve cette fois entourée d’une bordure en bois issu de forêts responsables que l’on fixe aux murs. Et contrairement aux éléments de décoration intérieure, il est interactif. En effet, on peut toucher et arroser la mousse : « En l’hydratant régulièrement, c’est là qu’elle fait toute son action dépolluante car elle n’est pas en dormance. » ajoute E. Chombart. De cette manière, la mousse absorbe la pollution, l’air trop sec ou le son.

… À la conquête de nos salons ?

Grâce à ses grandes dimensions, le Totem, produit phare de la startup, est prisé dans les open spaces. Plusieurs entreprises comme Adéo, Décathlon ou encore Villogia à Lille l’ont adopté. Le point fort du totem ? Son design biophile, c’est à dire conçu pour qu’on soit en contact direct avec la végétation. D’ailleurs, il a été démontré que vivre la simple vue de plantes offre de nombreux bienfaits. Alors la prochaine fois où vous vous baladez en forêt soyez vigilants. Votre prochaine plante d’intérieur se trouve peut-être sous vos pieds. 

 

Retrouvez ci-dessous nos articles pour consommer mieux à proximité :

Coco Friendly, une enseigne de mode éco-responsable

Slowmod propose une nouvelle façon de s’habiller à Lille