Skip to main content

Dans une situation politique tendue, la communauté d’agglomération de Hénin-Carvin se retrouve dans l’embarras car l’augmentation de la taxe d’enlèvement des déchets a pris un effet immédiat.

 

Depuis le 29 avril dernier, une nouvelle taxe est entrée en vigueur pour tous les habitants de la communauté d’agglomération Hénin-Carvin (CAHC). Les élus de la majorité ont voté pour l’augmentation de la taxe d’enlèvement des ordures ménagères. Une décision lourde qui a provoqué un certain mécontentement de la part des résidents Héninois. Pour rappel, l’augmentation représente une multiplication par cinq du TEOM (la taxe d’enlèvement des ordures ménagères) où l’on est passé de 2 à 10 % soit une hausse de près de 400 %. « Une décision difficile mais prise en responsabilité », affirme Christophe Plich le président de la CAHC. En effet, la charge due au ramassage est devenue excessive. Même avec cette augmentation importante de la taxe, elle ne permettra pour autant de couvrir « que » 11 millions sur les 20 millions que coûte le ramassage des déchets.

« Une taxe qui touche toute la population »

La population en colère, lança plusieurs pétitions. Steeve Briois le maire d’Hénin-Beaumont est à la tête des révoltés. Elle a naturellement recueilli plusieurs centaines de signatures mais une chose est sûre, cette pétition ne changera en aucun cas l’issue de la démarche communale. Alexandre, jeune habitant de la ville d’Hénin-Beaumont a dévoilé son ressenti sur la situation : « C’est honteux… surtout qu’on ne comprend pas pourquoi tous les habitants devraient payer pour ça. La taxe a été votée par les élus, il vaudrait mieux qu’ils écoutent le peuple la prochaine fois ». La colère des citadins n’est pas prête de s’éteindre, d’autant moins que la taxe risque d’augmenter dès lors qu’elle ne couvre que la moitié des charges de ramassage.

Leave a Reply