Skip to main content

Un étudiant, une entreprise, un « Match » parfait. Des avantages ignorés, tant sur le plan professionnel que financier. Qu’est-ce que l’alternance et quels en sont les atouts ? 

Le principe de la formation en alternance est fondé sur un apprentissage théorique, l’école et pratique, l’entreprise. Il a pour objectif premier de former les étudiants à un métier, en outre, obtenir une qualification professionnelle et un diplôme au terme de la scolarité. L’alternance comprend deux types de contrats, apprentissage et professionnalisation. Le premier dispositif vise à obtenir un diplôme d’État, le second a pour but d’acquérir une qualification professionnelle reconnue. Malgré les idées reçues, ces formations existent depuis de nombreuses années, et subsistent à travers le temps. Une satisfaction tant pour l’étudiant, que pour la société d’accueil. Les atouts sont multiples et se prêtent à toutes les certifications, ou presque. Depuis 2020, le plan « 1 jeune, 1 solution » propose des aides à l’embauche. Une résolution prolongée après le confinement, au coeur de la crise sanitaire. Mais pourquoi l’alternance fait-elle autant parler d’elle ? Une première raison évidente.

Une première expérience vers l’emploi !

Elle est un tremplin pour l’emploi. Les 16-29 ans voient en l’alternance, l’aubaine de se constituer une solide expérience. Une véritable immersion professionnelle, dans un monde qui tend à développer les qualités de savoir-faire et savoir-être chez les jeunes. C’est ce que nous confit Adrien, futur alternant Ingénieur-Agriculture à Lille : « C’est en entreprise que l’on apprend réellement le métier, pas à l’école. »

« Ma première motivation c’est l’argent, être stable financièrement. »

Qui dit statut de salarié, dit travail. Et tout travail mérite salaire ! Voila l’une des raisons qui pousse ces adultes de demain à emprunter cette voie. C’est le cas de Célia, alternante chez Initiative Artois Béthune : « Ma première motivation c’est l’argent, être stable financièrement. » L’aspect économique est également un argument pour les patrons d’entreprises. Une rentabilité non négligeable qui en satisfait plus d’un. « Tu payes moins cher comparé à un salarié et tu as des aides » éclaire Antoine, employeur de l’Agence de communication Gus. Une articulation théorique et pratique qui se découvre être un bienfait à double sens. Il poursuit : « Tu transmets ton savoir dans le but de former un profil que tu recrutes. On peut dire que c’est une formation, dans ton moule, pour préparer ton futur salarié. Au lieu d’embaucher quelqu’un sans connaître ses compétences. »

Des désavantages ?

Après avoir recruté deux alternants, il sait évidemment, qu’à tout avantage, ses inconvénients : « Ce sont des profils non formés, ça demande du temps de formation, que tu n’as pas forcément. » Une aventure qui implique des difficultés chez les jeunes également : un rythme soutenu, un passage à cinq semaines de congés payés à la place des « grandes vacances. » Un parcours parfois semé d’embûches dans la recherche d’un poste vacant. Cependant, une chance de toucher du doigt son métier de demain. Plus d’agréments que obstacles. Plus d’informations sur l’alternance sur le site du ministère de l’intérieur.