Skip to main content

La basket mi-citadine, mi-sportive, également appelée sneakers, connait un véritable succès chez les jeunes. Les marques en profitent pour en faire des quantités limitées qui se revendent à prix d’or. Cependant cela crée plusieurs risques pour le consommateur s’il ne s’y connait pas.

 

Si vous passez souvent par la rue de Neuve à Lille, vous avez sans doute déjà remarqué un attroupement dès l’ouverture du magasin Nike. La raison est simple, dénicher les nouvelles sneakers en édition limitée. « C’est devenu un véritable business » déclare Romaric, grand amateur de sneakers. En effet, certains modèles se revendent plus du triple du prix d’achat. Ce phénomène ne touche pas uniquement la marque à la virgule. Souvenez-vous, en 2020, Lidl sortait une paire de chaussures à 13€. La paire était en série limitée, mais a eu un tel succès qu’elle se revendait entre 200 à 300€. Un record a même été observé sur le site Ebay puisque ces Sneakers se sont vendus pour 1200€.

Rester à l’affût des sneakers

Pour ne rien louper des nouvelles sorties, « je suis inscrit sur des groupes payants qui annoncent la vieille les paires limitées qui seront en magasin » avoue Romaric. Une fois sur place, ce sont les premiers arrivés, les premiers servis. « Si une paire me plaît, j’essaie de l’acheter en plusieurs exemplaires », explique Julien, collectionneur de produits de luxe. Cet achat est largement remboursé par les bénéfices réalisés en les revendant. Ces quantités limitées sont également disponibles sur le site de Nike. Seulement, pour espérer les avoir, vous devez vous inscrire à un tirage au sort. Si vous avez la chance d’être sélectionné, la paire n’est pas gratuite puisque vous faites partie des rares chanceux à pouvoir l’acheter.

Quels sont les risques ?

D’autres enseignes américaines utilisent également ce principe afin d’attirer un maximum de clients. C’est le cas de la marque Suprême. « Tous les jeudi, je suis à l’affût de la nouvelle collection », livre Matthieu. La marque met en ligne sur son site des articles en quantité limitée. La dernière en date est une collection avec la marque Burberry qui s’est écoulée dans des temps record. De plus, elle s’est revendu à plus du double du prix de base quelques heures seulement après. Mais cette forte demande attire des personnes malintentionnées.

Comment éviter les contrefaçons de sneakers ?

En effet, beaucoup d’articles de contrefaçons circulent. Dans certains cas, la ressemblance entre le produit originel et le fake est troublante. « Je conseille aux personnes qui ne s’y connaissent peu de passer par des sites comme StockX » indique Julien. C’est une plateforme qui met en relation les acheteurs et les vendeurs. Dans le même style que Vinted, mais le produit passe par des mains d’experts pour être authentifiés. « Cependant, il arrive que des copies très bien faites passent à travers les mailles du filet », avoue Erwan, expert en sneakers chez Nike. Une chose est sûre, c’est que ce phénomène n’est pas prêt de s’arrêter tant la demande est importante.

Photo : VH Magazine Maroc