Skip to main content

Pour cette 23e édition du salon du livre à Bondues, le public était au rendez-vous. En passant du livre fantastique, au roman policier jusqu’à des contes pour enfant, chacun a pu y trouver son bonheur. Retour sur ces 19 et 20 mars parmi les livres.

Tapis rouge à l’entrée et invités de renom, la ville de Bondues a fait fort pour cette 23e édition du salon du livre à Bondues. En partenariat avec de nombreux acteurs du territoire tel que : la MEL, Nord le Département, le Furet du Nord, la région Hauts-de-France et la librairie Le Monde d’Uranie, la ville de Bondues a marqué le coup avec des personnalités phares. On retrouvait en tête d’affiche la journaliste Mireille Dumas, invité d’honneur, mais aussi Nelson Monfort, ou encore la vedette Nathalie Marquay-Pernault. Mais ce n’est pas tout, l’un de nos intervenants était aussi présent pour signer ces ouvrages. Benoit Dequevauviller accompagné de ses éditeurs Les Lumières de Lille. De quoi mobiliser les foules et créer des embouteillages dans les 1 800 m² qu’offre le Centre Alain Poher.

12 000 personnes chaque année

Au programme sur ces deux jours dédicaces et échanges avec les exposants, de quoi ravir parents et enfants. L’évènement qui rassemble près de 12 000 personnes chaque année a regroupé 219 auteurs répartis sur différents stands. Déambulant entre un espace BD/Mangas, un espace Forum, jeunesse et sans savoir où donner de la tête, on se laisse appâter par les différents stands et les histoires contées par les auteurs. « Il est difficile de ne pas s’arrêter pour regarder des couvertures inspirantes et lire le résumé du livre… », expliquait un passant.

Une vitrine pour les auteurs

Michèle Pincemin, artiste, exposait ces ouvrages au salon du livre à Bondues ce 19 et 20 mars. (Photo : Eléonore Chombart)

Colorées, ses aquarelles accompagnent l’écriture poétique de l’auteur Bernard Larquet. A deux, un mélange poétique et harmonieux se crée pour conter de merveilleuses histoires aux enfants qui plaisent aussi aux adultes. (Photo : Eléonore Chombart)

Quant aux auteurs, il s’agit là d’une vraie vitrine. « J’ai eu beaucoup de retours positifs sur mes ouvrages. Même si les gens n’achètent pas ils s’informent prennent le temps d’échanger, d’apprécier mon travail. » Une véritable plus-value pour l’artiste Michèle Pincemin qui illustre avec ses jolies aquarelles des livres pour enfant. Pour sa première fois au salon du livre de Bondues, l’exposante parisienne était ravie de rencontrer ce public nordiste.

L’artiste qui a déjà fait 3 à 4 expositions cette année espère bien renouveler cette expérience « Je vais en faire d’autres, j’expose souvent. C’est très important pour moi de montrer ce que je fais. »

D’après Michèle Pincemin :

« Quand on veut s’adresser à tout le monde on n’intéresse personne. Il faut donc choisir les personnes qui nous correspondent, l’univers qui nous correspond et l’on finit toujours par les rencontrer. Et évidemment on ne plait pas à tout le monde, et ce n’est pas le but. »

Eléonore Chombart ISFJ2

Retrouvez d’autres articles culturel dans notre rubrique Culture ! 

Leave a Reply