Skip to main content

Aujourd’hui le streaming représente 70 % des ventes de l’industrie musicale. Si le digital a pris la plus grosse part du marché, les versions physiques reviennent à la mode. Une tendance sur laquelle ont misé Hugues et Louis avec les vinyles en ouvrant « Le Distrot » à Lille, un bar-disquaire. 

«C’est un pote avant d’être un associé » sourit Hugues en regardant Louis. Les deux amis trentenaires ont ouvert le samedi 7 mai « Le Distrot » à Lille, un établissement qui mélange bar et ventes de vinyles. « On en a parlé en soirée, en mode « Ouais gros, ça te dirait pas qu’on ouvre un disquaire ? » », c’est de cette manière que Hugues évoque l’origine du projet. Si de nombreuses idées naissent d’une discussion alcoolisée entre amis, celle-ci s’est vue réalisée.

Depuis samedi dernier, les deux amis accueillent les passionnés de musique pour découvrir leurs stocks de vinyles et de bières. Car enfin de compte « musique et bière, ça colle » affirme Louis, le sourire aux lèvres. C’est de cette manière que le projet de disquaire s’est vu accompagné d’un bar « mettre un côté un peu hybride, c’est un truc qui se faisait pas à Lille » selon Louis, « un moyen un peu de se démarquer » rajoute-t-il. A travers ce projet ils souhaitent « proposer une expérience » mais aussi « représenter une scène qui ne l’était pas car pour ces deux passionnés « c’est la musique avant tout ».

La renaissance du disque noir

Si le pari de la vente de vinyle à notre époque semble fou à l’heure où le streaming représente la majorité des ventes de l’industrie musicale (70%), le duo profite d’une remontée du vinyle, car 2021 signe l’année où la vente de vinyle a de nouveau grimpé pour la première fois. Depuis qu’il a été mis sur la touche par les cassettes, la vente de vinyle dégringole. Il fait face chaque année à de nouveaux concurrents comme le CD ou dernièrement le streaming.

C’est donc une surprise quand en 2021, les vinyles dépassent la barre des 5 millions de ventes. Ce chiffre représente 33 % du chiffre d’affaires des formats physiques. « Le vinyle c’est un objet musical qui propose une qualité d’écoute supérieure à n’importe quel support en général » et « c’est aussi un bel objet de collection » constate Hugues. Ce sont pour lui principalement ces critères qui permettent aux grands disques noirs de connaître cette renaissance. 

 

Le Distrot fait désormais parti des nouveaux établissements du Nord à découvrir !